Présence | Radiola

Présence | Radiola@Presence

2 followers
Follow

2024 episodes (28)

Tempo

Tempo

Tempo est un voyage musical et narratif au fil de 5 rythmes différents. Guidé·es par la voix de Cécile, quatre danseur·euses, Elisabeth, Remy, Justine et Raphaël, entament une danse libre les amenant à parcourir une vague sonore. En incarnant chacun·e des rythmes qui se succèdent, iels s’ouvrent chacun·e sur un passage de leur vie. Leurs récits se lient les un·s aux autres et se fondent dans la musique, donnant naissance à une danse sonore comme un seul mouvement. / Réalisation: Amélie Saillez / Mixage: Matthieu Charray / Montage: Adrien Pinet / Prise de son: Matthieu Charray / Sound design: Adrien Pinet / Production: Domino Production / Avec le soutien de ACSR - FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Théâtre National -

Cinepolis : Épisode #2 : Deux heures d'absence

Cinepolis : Épisode #2 : Deux heures d'absence

Au Cinepolis, après les actualités Belgavox, on croise King Kong et on entend Tarzan au loin, on polémique sur Godard et on s’émoustille sur Sylvia Kristel. Bécotage et chahutage sont de rigueur pendant le changement de bobines. / Réalisation: Chloé Despax Emanuel Lorrain / Mixage: Christophe Rault / Série : Cinepolis / Production: BNA-BBOT / Avec le soutien de Nuit Blanche Bruxelles -

Cinepolis : Épisode #1 : Y avait un cinéma

Cinepolis : Épisode #1 : Y avait un cinéma

La matière sonore collectée par BNA-BBOT est utilisée pour composer un témoignage fictionnel à plusieurs voix sur la diversité des salles qui ont peuplé les artères de Bruxelles des années 1930 aux années 1980. / Réalisation: Chloé Despax Emanuel Lorrain / Mixage: Christophe Rault / Série : Cinepolis / Production: BNA-BBOT / Avec le soutien de Nuit Blanche Bruxelles -

On a toujours le temps de prendre le temps

On a toujours le temps de prendre le temps

Ce collage sonore est le fruit de balades, de rencontres, de partages : comme une oreille qui s’envole, se colle ou qui se glisse dans des endroits peu accessibles… C’est une oreille qui retrace des moments de vie et rassemble des morceaux de discussions pour les faire discuter ensemble. La création est organisée sous forme de voyage aux couleurs du jour, de la nuit, de l’intérieur, de l’extérieur et simplement : de quelques bouts de Belgique. / Réalisation: Dennis Guerra / Production: Office of Useless Art

La résonance de nos hymnes - Quel est notre Pays ?

La résonance de nos hymnes - Quel est notre Pays ?

Dans ce documentaire des témoignages personnels et intimes réfléchissent sur ces questions : La patrie, est ce la terre des pères, sur laquelle on est venus au monde ? Quel est notre pays, si ses frontières ont été mouvantes, si on a dû le quitter, si on n’en a jamais possédé ? Est ce un territoire ou se pourrait-il qu’il soit inscrit dans l’imaginaire ? Quel serait, alors, son hymne ? Les hymnes sont ici un prétexte pour poser des questions sur l’identité, le sentiment d’appartenance : l’air de rien , en musique. Seconde partie d’un documentaire radiophonique de Loredana Bianconi, en conversation avec Jean-François Gava, Alain Mihali, Anne Morelli, Claudio Pazienza et Jan Vroman. / Réalisation: Loredana Bianconi / Production: Halolalune Production / Avec le soutien de FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles -

La résonance de nos hymnes

La résonance de nos hymnes

Des souvenirs se pointent, malicieux : Une grand-mère dont l’hymne était L’Internationale. Des parents obligés d’entonner l’hymne fasciste dans les années ’20 – ’40 en Italie. Une enfant italienne chantant à tue-tête la Brabançonne à l’école primaire, question de prouver son intégration en Belgique. Ce qu’elle préférait, elle, – ce qu’elle préfère ? – c’était l’hymne du ‘Piave’ datant de la première guerre mondiale que lui chantait son grand-père. Ça fait beaucoup d’hymnes différents pour une seule famille ! On tend l’oreille aux paroles : Patrie, frontières, sang, dieu… On se rebiffe devant la réaction émotionnelle que des airs de marche peuvent malgré tout – malgré nous – susciter. Et l’émotion confrontée à des interprétations plus sensibles le chant d’une exilée, la fanfare d’excombattants. C’est embarrassant et interpellant. Et chez les autres ? Qu’évoque ce sujet ? On a envie d’éveiller la curiosité des autres et de croiser des avis. De mener une petite enquête. Peut-être les hymnes sont-ils un prétexte pour poser des questions que l’on ne s’est jamais vraiment posées. L’air de rien, en musique…   Première partie d’un documentaire radiophonique de Loredana Bianconi en conversation avec Jean-François Gava, Alain Mihali, Anne Morelli, Claudio Pazienza et Jan Vroman. / Réalisation: Loredana Bianconi / Production: Halolalune Production / Avec le soutien de FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles -

Récréation sonore

Récréation sonore

1,2,3 piano, déclinaison incroyable de touch touch en tout genre, petit poisson rouge… Immersion dans un univers ludique, enfantin et quelque peu intemporel, avec comme question : « Qui est-ce que te l’a appris ? » Parce que les enfants s’apprennent plein de choses entre elleux. / Réalisation: Strabisme auditif / Avec le soutien de Karoo - Bourse podcast -

De la Madré à la Guerrière

De la Madré à la Guerrière

Entre son père qui a quitté le Maroc pour travailler en Belgique sans avoir pu faire d’études, et son fils né en Belgique déscolarisé très jeune, Latifa, la fille devenue mère, se découvre petit à petit Guerrière pour faire face aux violences institutionnelles et policières dont elle est témoin. Avec pudeur mais sans retenue, Latifa déroule les fils, lève les tabous, et retisse les liens entre ces trois générations. / Réalisation: Maud Girault / Mixage: Aurélien Lebourg / Avec le soutien de Bruxelles nous appartient (BNA) - Fédération Wallonie-Bruxelles -

Corps sales // Ville sèche : Ce qu’il faut pour sortir la tête de l’eau (3/3)

Corps sales // Ville sèche : Ce qu’il faut pour sortir la tête de l’eau (3/3)

Aujourd’hui à Bruxelles, près de 10% de la population connaît des difficultés d’accès à l’eau. Dans ce troisième épisode, Coulouko, Martin et Christelle nous racontent la réalité de se laver hors/sans/mal chez soi. Malgré les quelques douches communales qui subsistent, malgré les douches associatives qui se font plus nombreuses, les conséquences sont dramatiques. Manque de place, d’information, d’argent. Les besoins sont immenses et ils ne cesseront de s’amplifier tant que l’accès à un logement décent, à un titre de séjour et aux droits sociaux ne seront pas réalité. / Réalisation: Sophie Richelle Pauline Bacquaert / Mixage: Roxane Brunet Bastien Hidalgo Ruiz / Prise de son: Sophie Richelle Pauline Bacquaert Guillaume Abgrall / Composition musicale: Sébastien Schmitz / Série : Corps sales // Ville sèche / Production: Par Chemins et Ruines / Avec le soutien de ACSR - FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Innoviris - ULB-FNRS -

Corps sales // Ville sèche : J’peux pas dire au Monsieur c’est fermé (2/3)

Corps sales // Ville sèche : J’peux pas dire au Monsieur c’est fermé (2/3)

Dans les années 1990, plus de 90% des logements bruxellois ont désormais une salle de bain. Pouvoir se laver en ville ne semble plus être un service public indispensable. Pourtant, à Bruxelles, les crises sociales rendent l’accès au logement toujours plus compliqué et de plus en plus de personnes se retrouvent à la rue. Dans ce deuxième épisode, Fabienne, Nadia et Aloys racontent leur travail aux bains communaux ou dans de nouvelles structures associatives. Elles témoignent des bouleversements, des relégations et des nouveaux défis. Ces lieux aux identités multiples tentent de répondre aux besoins : simple douche ou services sociaux de première ligne. Devant des besoins qui grandissent, comment garantir l’accès à l’eau pour toutes et tous ?     / Réalisation: Sophie Richelle Pauline Bacquaert / Mixage: Roxane Brunet Bastien Hidalgo Ruiz / Prise de son: Sophie Richelle Pauline Bacquaert Guillaume Abgrall / Composition musicale: Sébastien Schmitz Guillaume Abgrall / Série : Corps sales // Ville sèche / Production: Par Chemins et Ruines / Avec le soutien de ACSR - FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Innoviris - ULB-FNRS -

Corps sales // Ville sèche : Cette baignoire, c’était la mer (1/3)

Corps sales // Ville sèche : Cette baignoire, c’était la mer (1/3)

Dans la Bruxelles des années 1960, 60% des logements étaient encore sans salle de bain. Dans ce premier épisode, Alfred, Alexandrina et Chantal font remonter leurs souvenirs des bains communaux. Leurs témoignages racontent les sensations d’un rituel ordinaire. Le basculement aussi, lorsque la salle de bain dans les logements devient la norme. Entre fermetures des bains et besoins qui demeurent, quelles conséquences sur la fabrique d’une ville accueillante, la place des communs et le droit à la dignité ? / Réalisation: Pauline Bacquaert Sophie Richelle / Mixage: Roxane Brunet Bastien Hidalgo Ruiz / Prise de son: Pauline Bacquaert Sophie Richelle Guillaume Abgrall / Composition musicale: Sébastien Schmitz Guillaume Abgrall / Série : Corps sales // Ville sèche / Production: Par Chemins et Ruines / Avec le soutien de ACSR - FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Innoviris - ULB-FNRS -

Courage, fuyons !

Courage, fuyons !

Dans le dédale des ruelles, sur la place du marché aux puces, dans les cuisines intérieures ou dans la chaleur d’un café, je pose la même question aux habitant.es : « au cours de votre vie, avez-vous fui quelque chose? ». On me raconte des bribes de vie, on me recommande à un voisin, on se passe le mot. De bouche à oreilles, ma collecte d’histoires brasse les mémoires, remue le passé, s’amuse des sonorités, et voilà que la fuite prend des airs d’éloge qu’on ne lui connaissait pas. Une philosophie politique de la vie se fait jour. Un certain art de la fuite. / Réalisation: Celia Dessardo / Mixage: Aline Gavroy / Montage: Valène Leroy / Production: alter ego films / Avec le soutien de ACSR - FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Fonds Gulliver -

Checkpoint 2007

Checkpoint 2007

Liste incomplète d’entraves sur les territoires occupés : checkpoints fixes, checkpoints volants, obstacles placés sur les routes entre villages dont cubes de béton, remparts de terre, grillages le long des routes principales et portails en fer dont certains sont de temps en temps ouverts. / Réalisation: Fabienne Laumonier Irvic D’Olivier / Mixage: Irvic D’Olivier

La Zone

La Zone

Chaotique alors qu’essentiellement sédimentaire, laissant apparaître à vif, un temps encore, de multiples fragments et trames du passé. Amorces et rebuts, matières et matériaux, récits et évocations, traces de vie faiblissantes et gestes arrêtés qui coexistent et s’entrelacent en nappes. Une multiplicité physique et mentale que la ville, espace de pouvoir saturé, recouvre souvent de son univoque et officielle Histoire et que les campagnes, espaces vaincus et nostalgiques, craignent ou désavouent. / Réalisation: Dominique Baguette Didier Demorcy / Production: Privé : Le Garp asbl / Avec le soutien de ACSR -

Existence souterraine

Existence souterraine

Partage d’un moment en compagnie de Vincent Duseigne, explorateur d’univers enfouis. Il se balade et récolte des bribes d’un passé industriel, d’une mémoire minière oubliée et cachée. L’univers des souterrains, envoutant et dangereux, est devenu une passion pour lui. Dans un silence glaçant, il s’enfonce dans la pénombre. Au gré de la marche, il raconte ses trouvailles et se livre dans ces galeries labyrinthiques. / Réalisation: Mathilde Gougeau / Prise de son: Jeanne Debarsy / Mixage: Jeanne Debarsy / Montage: Jeanne Debarsy Mathilde Gougeau / Production: ACSR / Avec le soutien de FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles -

Clean my Rights : Bagarre et feu de joie (2/2)

Clean my Rights : Bagarre et feu de joie (2/2)

Ce deuxième épisode vous plonge au coeur de la lutte des femmes qui se trouvent à la marge : les travailleuses domestiques sans-papiers. « Vos toilettes propres, nos propres papiers ! » scandent-elles en choeur. Oscillant entre la colère et la joie, ielles sont déterminé·es à mener à bien leur lutte sans précédent. Leur mobilisation interroge notre propre rapport au nettoyage, au niveau individuel comme sociétal. / Réalisation: Lou Lampaert Nadia Vossen Juliette Cordemans / Mixage: Ryan Kurlekar / Série : Clean my Rights / Production: IHECS

Clean my Rights : Poussière sous tapis (1/2)

Clean my Rights : Poussière sous tapis (1/2)

Dans cet épisode, des travailleuses du nettoyage se livrent sur leur quotidien. Les conditions de travail et de vie qui empirent. Le rythme effréné qui s’accélère encore. Les douleurs physiques. La fierté de leur travail. Les violences qu’elles subissent. Le soutien qui se crée entre travailleur·ses. L’intrication des différents systèmes d’oppression. Le désintérêt généralisé. L’irrespect envers leur travail et leur personne. Ces faits sont loin d’être isolés : ils découlent directement du système de la sous-traitance qui permet opacité et non-respect de la législation. / Réalisation: Lou Lampaert Nadia Vossen Juliette Cordemans / Mixage: Ryan Kurlekar / Série : Clean my Rights / Production: IHECS

La fugue et le canon

La fugue et le canon

« La fugue et le canon » est un documentaire choral en trois mouvements, sur l’expérience de l’enfermement par plusieurs mineures jugées comme délinquantes. Elles racontent in situ leur passage en IPPJ (Institut Publique de Protection de la Jeunesse). La parole est à nu, les pensées se déploient, le temps s’épaissit. De par leurs expériences et leurs partages, se tisse au fur et à mesure de la pièce une réflexion profonde et complexe sur les dispositifs de protection et de répression des jeunes. / Réalisation: Cabiria Chomel / Mixage: Christophe Rault / Montage: Cabiria Chomel / Prise de son: Cabiria Chomel / Mise en onde: Jeanne Debarsy / Production: Le Bruit et la fureur / Avec le soutien de ACSR - FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles -

s’HABrITER : Cartographies (5/5)

s’HABrITER : Cartographies (5/5)

Pour s’HABrITER, on a besoin d’une carte Pas une carte qui nous aide à trouver notre chemin Une carte pour apprendre à nous mouvoir, à nous déplacer, à changer de perspective / Réalisation: Aurélie Ehx / Série : s’HABrITER / Production: L’autre lieu – RAPA Asbl (Recherche-Action sur la Psychiatrie et les Alternatives) / Avec le soutien de Service de l'education permanente de la Fédération Wallonie-Bruxelles -

s’HABrITER : Escales (4/5)

s’HABrITER : Escales (4/5)

Pour s’HABrITER, nous avons besoin d’escales Des lieux-repères qui permettent de souffler Et de reprendre son souffle / Réalisation: Aurélie Ehx / Série : s’HABrITER / Production: L’autre lieu – RAPA Asbl (Recherche-Action sur la Psychiatrie et les Alternatives) / Avec le soutien de Service de l'education permanente de la Fédération Wallonie-Bruxelles -

s’HABrITER : Equipage (3/5)

s’HABrITER : Equipage (3/5)

s’HABrITER, ça ne se fait jamais seul.e Il y a à s’entourer d’une foule de comparses humain.e.s et autres qu’humain.e.s / Réalisation: Aurélie Ehx / Série : s’HABrITER / Production: L’autre lieu – RAPA Asbl (Recherche-Action sur la Psychiatrie et les Alternatives) / Avec le soutien de Service de l'education permanente de la Fédération Wallonie-Bruxelles -

s’HABrITER : Equipements (2/5)

s’HABrITER : Equipements (2/5)

Pour s’HABrITER, on a besoin d’équipements : des sens affutés, qui permettent d’entendre l’inaudible, de voir l’invisible, de sentir l’imperceptible ; des mots et des récits ajustés, pour produire des effets profonds sur nos vies ; un rythme décalé, altéré, pour faire d’autres découvertes ; une conception du temps modifiée, pensée sous forme de couches, dans un imbroglio où on ne peut faire fi du passé ; un espace-temps palpitant au sein duquel il s’agit de composer. / Réalisation: Aurélie Ehx / Série : s’HABrITER / Production: L’autre lieu – RAPA Asbl (Recherche-Action sur la Psychiatrie et les Alternatives) / Avec le soutien de Service de l'education permanente de la Fédération Wallonie-Bruxelles -

s’HABrITER : Etymologies (1/5)

s’HABrITER : Etymologies (1/5)

s’HABrITER, c’est la friction de deux mots : – Habiter / qui vient du latin habituari et qui désigne « le fait de se comporter d’une certaine façon », une manière d’être – Abri / qui vient du verbe s’abrier, un ancien verbe français signifiant, dans le vocabulaire de la marine, « intercepter le vent » s’HABrITER, ce serait : construire des manières d’être dans la tempête, des façons d’être attentif.ves aux vents qui soufflent. Et c’est peut-être bien plus une affaire de mouvement qu’une histoire de protection ou de repli. / Réalisation: Aurélie Ehx / Série : s’HABrITER / Production: L’autre lieu – RAPA Asbl (Recherche-Action sur la Psychiatrie et les Alternatives) / Avec le soutien de Service de l'education permanente de la Fédération Wallonie-Bruxelles -

La Chienne de Naha

La Chienne de Naha

Le conte de « La Chienne de Naha » évoque l’origine du premier couple, dans le territoire des Indiens Triquis, à Naha, un lieu introuvable aujourd’hui sur les cartes du Mexique. « La chienne de Naha », c’est Adam et Eve au pays des Triquis. Premier couple, premier crime, et la sortie du paradis où le monde animal et le monde des hommes vivaient en harmonie. Un documentaire qui aborde les abus de pouvoir dont les femmes sont victimes dans une société patriarcale et machiste. Un plaidoyer pour leur émancipation par l’éducation des filles. Sélectionné au Festival Longueur d’Ondes à Brest (2008) / Réalisation: Caroline Lamarche / Production: Halolalune Production / Avec le soutien de FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Promotion des lettres - RTBF - SACD Belgique - SCAM Belgique -

petit T

petit T

Entre réalité et fiction, fiction tirée du réel et réalité qui dépasse la fiction, « petit T » convoque plus de 50 rencontres et témoignages : experts, gens de terrain, apprenants, enfants, parents, grands-parents…. Chacun·e prend la parole et donne un point de vue choral sur l’illettrisme en Belgique francophone (2010). / Réalisation: Linda Lewkowicz / Avec le soutien de Fonds du Côté Des Ondes -

Eprouver le silence : A l'écoute (3/3)

Eprouver le silence : A l'écoute (3/3)

Anna, Marie et Michel ont été chacun suivis au Centre de lutte contre le cancer de Clermont-Ferrand. Ils décident d’y suivre un cycle de huit séances de méditation ainsi qu’une demi-journée en silence, enseignés par une médecin spécialisée dans la douleur. Leurs façons de s’emparer de cette pratique éclairent les difficultés éprouvées au cours de leur prise en charge et la place singulière de l’enseignante médecin à l’écoute du vécu de leur maladie. / Réalisation: Sara Le Menestrel / Série : Eprouver le silence / Production: Direction de l’Image et du Son (DIS), EHESS / Avec le soutien de La direction de la communication et la Délégation Paris-Centre du CNRS - Le laboratoire Mondes américains et le Centre d'études nord-américaines (EHESS/CNRS) -

Eprouver le silence : Thérapeutiques (2/3)

Eprouver le silence : Thérapeutiques (2/3)

Mathieu est médecin psychiatre dans un hôpital de la région parisienne. Au cours de sa formation à la thérapie cognitive basée sur la mindfulness, il rencontre Manuela, psychothérapeute qui forme les professionnels de soin à ce protocole au cours de retraites. Cette pratique les amène tous les deux à faire l’expérience d’un état psychique spécifique. Dissociation, hallucination, expérience spirituelle, mystique ? Leurs regards croisés en explore la dimension thérapeutique. / Réalisation: Sara Le Menestrel / Série : Eprouver le silence / Production: Direction de l’Image et du Son (DIS), EHESS / Avec le soutien de La direction de la communication et la Délégation Paris-Centre du CNRS - Le laboratoire Mondes américains et le Centre d'études nord-américaines (EHESS/CNRS) -

Eprouver le silence : La parole de l'enseignant (1/3)

Eprouver le silence : La parole de l'enseignant (1/3)

La vie de Pascal bascule alors qu’il a 25 ans. Enseignant du « dharma » (enseignements du Bouddha), Pascal prend à coeur son rôle de « traducteur ». Il envisage la méditation comme une pratique pragmatique et laïque qu’il entend mettre à la portée de tous. Sa parole joue un rôle fondamental dans l’adhésion des pratiquants. Elle établit des règles, explicite des concepts, transmet une certaine représentation de l’esprit et du corps. / Réalisation: Sara Le Menestrel / Série : Eprouver le silence / Production: Direction de l’Image et du Son (DIS), EHESS / Avec le soutien de La direction de la communication et la Délégation Paris-Centre du CNRS - Le laboratoire Mondes américains et le Centre d'études nord-américaines (EHESS/CNRS) -