Périphérie | Radiola

Périphérie | Radiola@peripherie

3 followers
Follow

2024 episodes (9)

Une autre rencontre

Une autre rencontre

Une création sonore sur base d’improvisations réalisées dans le cadre de l’émission martiensgohome sur Radio Campus Bruxelles. / Réalisation: martiensgohome / Production: Mandai distribution / Avec le soutien de Radio Campus Bruxelles -

Calvin versus Darnell: An Experiment in the Stimulation of Déjà Vu and Jamais Vu in Saint Erme

Calvin versus Darnell: An Experiment in the Stimulation of Déjà Vu and Jamais Vu in Saint Erme

English below   THE_CITY Battery (a neurological evaluation of THE_CITY) est une série radiophonique qui utilise la radiodiffusion comme un outil pour effectuer cinq expériences et enquêtes psychologiques sur les auditeurs de votre ville.Ce premier épisode de la série écrite par Erik Belgum récourt à une variété de formats radiophoniques pour aborder les thèmes du déjà vu et du jamais vu, tout en réalisant la même expérience que celle à laquelle répondent les interviewés sur l’esprit des auditeurs. Quiconque a participé à une enquête neurologique ou psychologique moderne peut témoigner de la qualité mystérieuse et théâtrale de cette expérience. Dans sa conception, les motivations cachées derrière les demandes étranges, l’aspect répétitif de l’enquête, donnent à ces moments prétendument objectifs et rationnels de la médecine moderne un côté hermétique et confus. « THE_CITY » est une variable qui doit être remplacée par le nom de la ville de diffusion. Le premier épisode a été enregistré à Saint Erme, en France.   (EN) THE_CITY Battery (a neurological evaluation of THE_CITY) is a radio series that uses broadcasting as a tool to conduct five psychological experiments and surveys on listeners in your city. This first episode of the series, written by Erik Belgum, uses a variety of radio formats to tackle the themes of déjà vu and the unseen, while conducting the same experiment that the interviewees are conducting on the minds of the listeners. Anyone who has taken part in a modern neurological or psychological survey can testify to the mysterious and theatrical quality of this experience. In its conception, the hidden motivations behind the strange requests, the repetitive aspect of the investigation, give these supposedly objective and rational moments of modern medicine a hermetic and confused side. « THE_CITY » is a variable that must be replaced by the name of the broadcasting city. The first episode was recorded in Saint Erme, France. / Réalisation: Diana Duta Julia E. Dyck / Production: Jambes

Otos

Otos

Otos, petit village de la région de Valencia en Espagne, devait être un endroit de passage, avant de s’installer en ville, une zone tampon entre l’ancienne et la nouvelle vie. « On y reste quelques semaines max! », c’était le projet initial. Puis le temps passe, les rencontres se font, les liens se créent, avec les gens, la montagne, la maison. Comme d’habitude j’enregistre tout ce que je peux. Ce qui m’anime à ce moment là, c’est l’idée de patrimoine sonore. Je viens de lire Raymond Murray Schafer, « Soundscape », et ça résonne en moi. Á la recherche d’une dimension plus engagée dans mon travail de création, des réponses se présentent. L’abstrait s’ouvre et les liens se font. Écologie sonore, j’aime bien. Je vais enregistrer le village. Un voyage intime mais propre au lieu et à mon expérience. Un carte postale ? Peut-être. Au dernier étage de la maison, l’atelier, le temps s’écoule lentement, la musique vient se poser sur les sons. Le printemps arrive, passe, laisse place à l’été qui nous voit partir, revenir en Belgique. / Réalisation: François Van Kerrebroeck

Midi minuit

Midi minuit

L’exploration nocturne du quartier du Midi, à Bruxelles, permet d’en mettre à jour les sons habituellement noyés dans les trafics et les populations diurnes, d’en grossir des détails, et de pénétrer les recoins protégés par les logos sécuritaires, où continuent de se dépenser des électricités insoupçonnables. La prise de son revêt alors des allures de science-fiction. / Réalisation: Pali Meursault / Mixage: Pali Meursault

Diptyque de la Ville

Diptyque de la Ville

À la sauvette, le marchand de sons ambulant ouvre sa valise en carton bourrée d’essences et de breloques. C’est un tel fatras qu’avec grand fracas, les deux battants s’écroulent et font soudain sonner parisienne l’heure madrilène.   Cette pastille intégrait l’édition spéciale de Soundscape Forever (automne 2008) en collaboration avec Kunstradio: Soundscape forever est un regard tourné vers Raymond Murray Schafer qui développa le concept de paysage sonore dans les années soixante. C’est aussi et surtout la mise en question aujourd’hui de cette notion, ambiguë en même temps qu’hyper sollicitée, qui occupe toujours une place centrale dans la création sonore et musicale. Les paysages n’existent que dans la mesure où des êtres vivants, humains ou animaux, les créent par leurs activités, leurs relations, leurs perceptions. Nous habitons les sons.

Le murmure de Bruxelles

Le murmure de Bruxelles

Cette pièce est un projet radiophonique qui s’inscrit dans la tradition du Hörspiel. Le cœur du sujet est la vie acoustique de Bruxelles. L’objectif est de peindre un paysage sonore contemporain sensible et musical de la ville à travers la problématique du bruit. Ce paysage sera nourri par des voix (prises à partir d’interview de bruxellois). La composition cherchera également à faire vivre dans un contexte différent de leur cadre d’origine les sons et bruits rythmant la vie quotidienne à Bruxelles. / Réalisation: Miriane Rouillard / Mixage: Miriane Rouillard / Montage: Miriane Rouillard / Prise de son: Miriane Rouillard / Production: ACSR

Prélude à l'agonie

Prélude à l'agonie

Quelque part dans le centre-ville, un musicien de l’Armée du Salut joue d’un orgue de barbarie en fin de vie. On l’accompagne doucement jusqu’à son dernier souffle. À l’instant ultime, seul le VU-mètre peut encore le percevoir. / Réalisation: Anthony Carcone / Mixage: Jean-Baptiste Favory / Production: ACSR

Bush baby

Bush baby

À l’étrangeté de l’inouï, répond l’innocence bienveillante de l’écoute. Mais quand l’inconnu est trop fort, vaut-il mieux prendre ses jambes à son cou ou risquer d’y laisser ses oreilles ?

Bruit blanc son noir

Bruit blanc son noir

Le flux radiophonique des informations incessantes et des bavardages futiles, ce bruit blanc, le « bruit des Blancs », ne masque-t-il pas le paysage sonore aborigène, celui qui préexistait, celui qui subsiste encore mais peine à se faire entendre ?/ Production: ACSR